La Croix et sa symbolique religieuse, mystique, sa géométrie rigide et autoritaire, les images qu'on lui associe, violences et règles dogmatiques, ont poussé Affif Hassouni et Mathieu Borderon à explorer ce thème, parfaitement contradictoire avec ce qu'ils transmettent et revendiquent habituellement dans leurs tableaux ; un travail abstrait, en mouvement, en couleurs avec force ou douceur et de la matière.

Ils trouvent avec ce thème strict une opposition nécessaire pour dépasser leur simple travail d’expressionnisme abstrait. Effectivement la liberté totale qu'ils s'autorisaient dans leurs œuvres n'étant plus suffisante, combiner un thème imposé dans un binôme s'est avéré évident à leurs yeux. La rencontre entre ses deux artistes voulant trouver une nouvelle voie dans leur travail respectif les poussent désormais dans des retranchements qu'ils n'avaient jamais pu explorer.

Le travail en duo d'abord. Chacun ne travaillant plus seul dans son atelier, la confrontation du regard de l'autre, les discussions qui émanent de la présence du partenaire mènent l'un et l'autre vers des résultats graphiques étonnants.

Le thème ensuite, un thème fort et qui interpelle. Cette entreprise à deux et surtout avec l'exposition qui en découlera, on pourra retrouver la volonté libertaire d'Affif et Mathieu et d'affranchissement des règles imposées par ce thème de la croix mais aussi par le surmoi qui s'impose à nous tous dans nos modes de vie via le prisme par lequel nous regardons et évaluons les choses.

A travers leurs tableaux, les croix existent figurativement parfois sans contestation, parfois déstructurées ou suggérées. Ainsi, à la manière de Magritte et de sa pipe, celles ci ne sont plus seulement des croix, elles ne sont qu'un prétexte. Affif et Mathieu utilisent ses lignes comme une boîte dans laquelle ils ne pourraient sortir, mais où à l'intérieur ils jouissent d'une liberté totale.

Pour les deux artistes, la liberté, dans un monde comme le notre n'existe pas, la croix symbolisera cette contrainte permanente. L’œil puis l'esprit voyagera dans leur toiles et invariablement sera rattrapé par la géométrie de cette croix, comme un perpétuel rappel à l'ordre.